Epreuves anticipées

LE FRANÇAIS
L’enseignement de français est évalué de façon anticipée, en classe de première. Deux épreuves participent à cette évaluation, une épreuve écrite de 4 heures et une épreuve orale de 20 minutes. Chaque épreuve est affectée d’un coefficient 2. Le français représente donc un coefficient global de 4.
En classe de terminale, l’enseignement de français est remplacé par un enseignement de philosophie.

L’ÉTUDE
L’étude est une nouveauté de la série STMG.
Cette épreuve s’appuie sur le programme de sciences de gestion. Elle est préparée en cours d’année avec l’enseignant responsable de la discipline. Elle est évaluée en cours d’année par ce même enseignant.
L’étude est affectée d’un coefficient de 2.
Seuls des points au dessus de 10 sont pris en compte pour l’obtention du baccalauréat.

En quoi consiste l’étude ?
Il s’agit d’un travail individuel, mené en cours d’année. L’élève est accompagné de l’enseignant.
L’élève choisit et formule son propre sujet d’étude : le sujet doit porter obligatoirement sur une problématique de gestion appliquée à une ou plusieurs organisations réelles.
- L’élève retient l’organisation de son choix (association, administration, entreprise).
- Le sujet doit porter au choix sur une ou plusieurs des 11 questions de gestion du programme de sciences de gestion. L’élève ne traite qu’un aspect de la question de gestion choisie. Il formule lui même la problématique.

L’étude se déroule en 2 étapes :
1ère étape : La conduite de l’étude.
Après avoir retenu un sujet d’étude, l’élève réalise une recherche documentaire, puis une sélection des informations pertinentes. Il rédige ensuite une synthèse d’une page, en réponse à la problématique initiale et constitue un dossier.
Ce premier travail fait l’objet d’une évaluation par l’enseignant, sur 14 points : L’enseignant évalue la pertinence des informations mobilisées, la rigueur de l’analyse, l’intérêt des conclusions…
2ème étape : La présentation orale.
L’élève présente oralement, devant l’enseignant, les travaux effectués et conclusions retenues. Il s’agit d’une épreuve de communication. L’enseignant évalue la structure de l’exposé, la cohérence de l’argumentation et la clarté du propos. L’évaluation porte sur 6 points.

La somme des deux notes constitue alors la note finale de l’étude.

Au lycée Aubanel, les enseignants des quatre classes de première STMG travaillent en équipe. Une méthode commune de travail est mise en place : planning de travail, exigences communes, outils mobilisés, critères d’évaluation, harmonisation de l’évaluation.